148 views
###### tags: `low-tech` `sobriété` `Communs` `BFC` `ESS` `La MYNE` `ADEME` `FNE` # Journée Low-tech - Communs - Sobriété - 30/11/21 :::info Ce document est contributif. Pour l'éditer vous pouvez passer en mode édition : [**<i class="fa fa-edit fa-fw"></i>**](https://pad.lamyne.org/85RZMgI6SSqEKzcHnOA6bg?edit)/[**<i class="fa fa-columns fa-fw"></i>**](https://pad.lamyne.org/85RZMgI6SSqEKzcHnOA6bg?both) Si vous n'êtes pas à l'aise avec la syntaxe markdown, [***ce tutoriel***](https://pad.lamyne.org/utiliser-codimd) est à votre disposition. ::: :::warning Ce document comporte des copies des supports de projection utilisés par les intervenants. Ces copies sont destinées à faciliter la compréhension du discours et des échanges. En l'absence de licence facilitant leur partage et leur réutilisation, ces supports restent cependant la propriété de leurs auteurs. ::: ## [Annonce de la journée](https://ess-bfc.org/agenda/lancement-du-programme-transition-action) **Programme de la rencontre** * 9h - Accueil Café * 9h30 - Introduction de la journée de lancement et présentation du programme * 10h30 - La Sobriété par Barbara Nicoloso de Virage Énergie, suivi d'un temps d'échange * 12h - Déjeuner offert par la Région Bourgogne Franche Comté * 13h30 - Les Communs par Frédéric Sultan et Monica Garriga de Remix the Commons, suivi d'un temps d'échange * 15h - Les Low-tech par Dominique Bollinger, suivi d'un temps d'échange * 16h30 - Mot de la fin **Lien vers les [supports de présentation](https://www.fne-bfc.fr/documentation/categories/transition-action/)** ## Introduction de la journée ++**Hervé Bellimaz**++ Président [France Nature Environnement Bourgogne Franche Comté](https://www.fne-bfc.fr/) - L'ADEME a proposé de réaliser un projet sur le thème de l'économie circulaire - La FNE est intéressée sur 3 thêmes : Communs, Low-tech et sobriété - Dans l'économie circulaire, l'intérêt c'est le mot "circulaire" - Il manque un pôle en amont (l'extraction des ressources ?) et en aval (la gestion des ressources en fin de vie) (5 pôles en tout) - Ces pôles sont interconnectés - 1 COPIL a été mis en place avec 3 acteurs: la région Bourgogne Franche-Comté (BFC) (Dominique Marie), l'ADEME (Frédéric Jan) et la FNE (Lou-ann Hennequin et Hervé Bellimaz) ++**Blandine Aubert**++ : Directrice [ADEME BFC](https://bourgogne-franche-comte.ademe.fr/) 2 scénarios ADEME parlent de Low-tech, Sobriété et Communs. - [Rapport Transition 2050: choisir maintenant, agir pour le climat](https://librairie.ademe.fr/cadic/6531/transitions2050-rapport-compresse.pdf?modal=false) - le 1re scénario s'appelle ["génération frugale"](https://transitions2050.ademe.fr/generation-frugales) - "Une partie de l’appareil productif est fondée sur les low-tech, plus robustes et réparables par les citoyens" - "Le véhicule électrique devient en quelque sorte une commodité et des architectures standards sont utilisées (approche open source, productions de communs) ce qui permet de bénéficier d’un gain de consommation énergétique par rapport aux solutions thermiques." - le 2ième scénario "Coopérations territoriales " inclut la sobriété - Une conférence de presse de l'ADEME a lieu en ce moment pour les présenter ([replay disponible sur le site](https://transitions2050.ademe.fr/)) ++**[Stéphanie Modde](https://www.bourgognefranchecomte.fr/node/2903)**++ Vice-présidente en charge de la transition écologique, Région BFC - Les mandats régionnaux actuels s'arrêtent en 2028. - "La région a l'ensemble des leviers pour agir avec les acteurs qui les entourent" - "Arrêter les actions en silo", travailler en coopération, horizontalement,... **Bilan des éléments clés des 3 présentations** - Notion d'économie circulaire assez présente dans les 3 introductions - Nécessité de repenser les modèles économiques - Réfléchir sur les modes de vie de la consommation ++**Caroline Pelé**++ Journaliste & animatrice de la journée ## Présentation du programme Territoire Action à 3 voix: Dominique Jean (FNE ?), Dominique Marie (Chef de projet stratégie et plan d'actions BFC), Frédéric Jan (ADEME BFC) - Le programme vient d'un appel à projet de BFC. - FNE souhaitait se lancer dans la question de l'économie circulaire - Souhaite appuyer le déploiement de l'économie circulaire en région --> Répond à la FREC ([Feuille de Route Économie Circulaire](https://www.bourgognefranchecomte.fr/sites/default/files/2020-11/FREC%20fiches%20actions%20d%C3%A9lib%C3%A9ration%20juin%202020-3.pdf)) et à la loi Anti-gaspillage et économie circulaire (dite loi AGEC). La région a pris une nouvelle compétence: plan régionale de gestion des déchets (sauf les déchets nucléaire). Budget de 12M€ / annuel. Plus de la moitié des Tonnages de déchets ménagers et 75% des déchets des entreprises sont issues du BTP. ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-lamyne-org/uploads/upload_417bf927397cc488b64e1c1a1d443ca1.jpg) 1er objectif de la FREC : "La meilleure économie est celle que l'on ne consomme pas" La FREC est basée sur 4 piliers : préservation, sobriété, efficacité, substitution (aller de l'économie linéaire vers l'économie circulaire). Elle propose un scénario similaire à celui de Negawatt (sobriété, efficacité, renouvelables) Dans ces 4 piliers: similitude des notions avec les 3 thèmes de la journée - Communs <- préservation - Sobriété - Low-tech <- efficacité Les études montrent que 40% des réponses seront technologiques, le reste proviendra du comportement et des changement structurels. **présentation des défis Communs, sobriété, low-tech** ++Par Lou-ann Hennequin++ - Aujourd'hui, les efforts en terme d'EC sont principalement sur le recyclage. Les 3 thèmes permettent aussi d'intégrer les questions sociales. - Les Communs, c'est plus large que les ressources naturelles, ce sont aussi des lieux, des ressources numériques,... - La sobriété - Les low-tech selon la définition du low-tech Lab. ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-lamyne-org/uploads/upload_d19dcf9e4c066dd4ebfc44d56772f302.jpg) * [name=Emmanuel: *Voir slides*] [name=Alex: @Manu faudra mettre toutes le slides à la fin non ?] [name=Emmanuel: non, il vaut bien mieux choisir les slides les plus pertinents (notamment ceux avec des schémas) et les mettre au fil des notes pour les compléter. Cela facilite la lecture de la documentation et la compréhension des éléments.] **++Frédéric Jan++ (ADEME): Objectifs et livrables** - Il faut développer une culture commune, trouver les acteurs, créer une communauté d'acteurs - **4 objectifs** (*voir slides*) - Eveiller et sensibiliser les acteurs du territoire - Créer une communauté régionale - Explorer les thèmes et créer des échanges dynamiques - Créer et développer des boites à outils - **3 objectifs et livrables** (*voir slides*) : - Développer un plan d'actions régional, - Territorialiser / Thématiser, - Favoriser l'émergence de projets et d'initiatives - On a besoin d'indicateurs, voir comment on peut territorialiser/adapter les actions/ - - animer une communauté durant 3 années - l'ambition de ces 3 ans : sensibiliser et mieux faire porter ces thématiques par les entreprises **++Lou-Ann++ : Méthodologie mise en place** En 6 étapes - **1/ Etat des lieux des acteurs, des initiatives et des pratiques** - Diagnostic des initiatives et des meilleures pratiques et techniques mises en oeuvre - Rencontre avec des acteurs engagés dans les thématiques, débuter la construction de la communauté d'acteurs - Diagnostic des visions et imaginaires liés aux 3 thèmes - Débuter la création des boites à outils - **2/ Exploration conceptuelle et définition des thèmes** - **3/ Mise en place de communautés d'acteurs** - **4/ Identification des freins et des leviers et dev. de boites à outils** - Ajout de F. Jan: chemins sinueux. Low-tech et sobriété sont des notions liées à la décroissance dans l'imaginaire. Besoin d'être convaincant. L'ademe travaille depuis plusieurs années à introduire ces changements de comportement. Besoin d'être fins pour passer ces chantiers. - **5/ Penser la territorialisation** - **6/ Rédaction d'un programme d'actions puis territorialisation** **Pour la suite:** - Mise en place d'événements locaux protéiformes (ateliers, débats, visites) - Conférences régionales - Renforcement de la communauté d'acteurs - Mise en place de plans d'action (sur la région) **Calendrier:** - Nov 2021: Lancement du programme - 1er semestre 2022: - 3 journées techniques / 1 par thématique - Mise en place des communautés : 1 groupe / thématique - Publication de boites à outils V1 - Sept 2022: 1 ère conférence régionale dédiée à la sobriété - 2ième semestre 2022: - Ateliers, visites et démonstrations sur les 3 thématiques - Finalisation du 1er programme d'actions "Sobriété" - Poursuivre l'exploration des concepts - Territorialisation du programme d'actions sur la sobriété ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-lamyne-org/uploads/upload_7f8045c10d014100b9edc09c200ad225.jpg) Les thématiques seront déployées successivement : Sobriété, Low-tech puis Communs Q : Communauté d'acteurs, cela correspond à quoi ? R : Les communautés d'acteurs dépendront des acteurs autour des projets ## Sobriété **Intervention de ++Barbara Nicoloso++** - Directrice de [Virage Energie](http://www.virage-energie.org/notre-equipe/) - Administratrice d'[Enercoop Hauts-de-France](https://www.enercoop.fr/nos-cooperatives/hauts-de-france) - Axe de travail sur l'ébriété énergétique et les points de bascule **Présentation** - Scénario de transition énergétique des Hauts de France - La sobriété est clé (c'est la moitié du chemin) - Etat des lieux (biblio, actions): peu de choses sur ce thème - Développement d'outils par Virage énergie et des outils de médiations grand public, formation d'élus et de citoyens - Consommation de ressources d'énergie augmente exponentiellement - Trajectoire de réchauffement climatique (courbe d'augmentation de la température moy.) - Appuie sur la différence sobriété/ efficacité - Proposition d'une catégorisation des usages de l'énergie (de Vitaux à Nuisibles). L'idée de la sobriété c'est de repositionner les curseurs à partir de cette catégorisation ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-lamyne-org/uploads/upload_c9c9a53fd6d5df8d37f8740376d114e6.jpg) - Sobriété vs ébriété - Sobriété subie vs volontaire : Il y a des gens qui sont en sobriété subie et d'autres en obésité énergétique - idée de la sobriété : sortir des gens de la précarité - En résumé : **la sobriété est la pierre angulaire de la transition** (repris d'après le slide) /1 - Définition: - la sobriété est une démarche qui vise à **réduire les consommations d'énergie, de matière et les émissions de gaz à effet de serre** - par des **changements de comportement, de modes de vie et d'organisation collective** (moindre usage de la voiture, alimentation plus locale et de meilleure qualité, etc...) **volontaires et organisés**. - sobriété énergétique =/= efficacité énergétique (qui est une réponse exclusivement à travers les technologies) - La sobriété se fait dans un cadre démocratique - Le terme "sobriété" est largement cité par les groupes de réflexions citoyens (Convention Citoyenne pour le Climat) mais reprit une seule fois dans les textes de lois. ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-lamyne-org/uploads/upload_8ac4c5a93fcc89a0508a4f08c37594a0.jpg) - **La sobriété est la pierre angulaire de la transition** /2 - **sobriété dimensionnelle** (l'échelle des infrastructures : masse des véhicules par ex.) - **sobriété structurelle** (aménagement du territoire notamment, zones pavillionnaires, surfaces urbanisées, ex: le modèle de la voiture n'est plus possible) - **sobriété d'usage** (gestion de l'éclairage publique par ex. en éteignant partiellement la nuit) * **sobriété collaborative et conviviale** (faire le constat que tout ne fonctionne pas très bien actuellement et que la sobriété peut aussi apporter des réponses) * Un projet de société à construire * 6 axes stratégiques qui correspondent à 6 problématiques sociétales * Surabondance : suffisance matérielle * Artificialité : adéquation nature-culture * Culte de la vitesse * Propriété * Travail salarié * Centralisation * Politiques de sobriété : identification de 250 leviers possibles * Agriculture / alimentation (précisions) * politique foncière * structuration de filières * restauration collective, création de régie maraichère * alternative végétarienne à proposer * Biens de consommation * repair café, afficher les impacts environnemenetaux, mutualiser des équipements,... * Mobilité * "rendre les routes où les voitures ne se sentent pas à leur place" et où c'est le vélo qui est à sa place, contrairement à aujourd'hui * Batiments * usage des salles / batiments qui ont des usages non permanents (cantines scolaires par ex.) * cohabitation intergénérationnelle * réhabilitation des logements vacants et des bureaux vides (non utilisés) * Politiques de sobriété * **Outils développé par Virage énergie pour la sobriété** : jeux de cartes avec les actions à mettre en place * Des cobénéfices importants * Qualité de l'air * Qualité de l'eau et des sols * Liens sociaux renforcés * Nouveaux rapports sur au temps, décélération * Economies financières * Amélioration de la santé * Qualité des espaces publics * Moins de pollution visuelle liée à la publicité * Accroitre la résilience en cas de crise : * La photo à gauche prise aux Pays-bas lors de la crise pétrolière en 1973, on voit "Des enfants cyclistes sur l'autoroute" car le gouvernement avait interdit l'utilisation des voitures. * Liberté et acceptabilité sociale * La réduction de l'accessibilité de la voiture et de la cigarette ont été mis en place par des politiques publiques certes radicales mais qui ont été acceptées * la norme évolue dans le temps * Le baromètre de l'ADEME, par exemple, montre que les citoyens sont prêt à faire évoluer leurs modes de vie. * Construire un projet comun * Convention citoyenne * Monnaie locale * Débat sur la Programmation Pluriannuel de l'Energie (PPE) * Rendre la sobriété désirable * Le récit dominant est celui de la consommation * Campagne de pub Bruxelloise sur l'utilisation des pieds * Dessiner les paysages de la sobriété * travail de virage énergie avec le collectif "[*Paysages de l'après pétrole*](http://www.paysages-apres-petrole.org/le-collectif/)" (en Haut de France ?) * cohabitation de technologies de différentes époques * Se projetter dans le futur * voir le [scénario Momentum en IdF avec la Biorégion](https://www.institutmomentum.org/bioregion-ile-de-france-2050-lile-de-france-apres-leffondrement/) - étude en 2018-19 ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-lamyne-org/uploads/upload_fa9c7580086400c740c89024925b6455.jpg) **Questions-réponses :** - (Question de la journaliste): En terme de désir, une région commence par quoi ? - On peut commencer par se former/ sensibiliser/ démonter les idées reçues - Ensuite on peut poser un diagnostique de territoire - (Question salle 1): Comment faites vous le lien entre consommation de matériaux et consommation d'énergies (1 habitant de BFC consomme 2T de matière/an de matériaux de construction + 25T d'eau par an) ? - 2T de matériaux ou de CO2 liés aux énergies? - Il faut faire le travail des flux entrants/sortants - Le travail a été fait sur le prisme énergétique - (Question salle 2): Est-ce qu'il y a des leviers très concrêts mais qui sont bloquants, notamment au niveau des institutions publiques ? - Il y a des sujets sur lesquels il y a des consensus comme "taxer l'habitat vacant" - Des débats sur les Zones à Faible Emission (ZFE) - Bien souvent, il est difficile d'avoir une vision transversale, les collectivités agissent thématiquement dans le temps. Cela s'explique par des manques de moyens et de temps - Freins de l'organisation en silo. - Réaction de la salle sur la question précédente : - les collectivités [labellisées Cit'ergie](https://territoireengagetransitionecologique.ademe.fr/) prennent en compte ce genre de thématiques - Réaction : on travail de plus en plus sur ces thématiques, notamment via le label Citergie - Alex. G.: une réaction. Le label citergie a évolué et devient le label [Territoire engagé transition écologique](https://territoireengagetransitionecologique.ademe.fr). La question était pertinente car une collectivité peut prendre en compte plusieurs thèmes via le label citergie ou autres mais cela ne signifie pas pour autant que toutes les propositions du label sont mises en place et, donc, quels sont les propositions qui ne sont pas jamais mises en place ? - (Question Alexandre Gaultier - coordinateur PRC viabilité low-tech): hiérarchisation en terme d'impact environnemental/ social/ économique des 250 propositions ? Et comment définir les besoins vitaux ? - 1ere question: on est en plein dedans pour construire une grille de lecture des impacts. Les véhicules électriques sont soutenus financièrement par des collectivités locales uniquement. Il y a besoin d'avoir d'autres leviers fianciers. - 2ième question: besoin de travail avec des universitaires pour prioriser les actions. Quels sont les besoins fondamentaux ? - (Question de Barbara - concierge dans un tiers-lieux à Besançon) : comment sont calculés les bilans carbone. Il y a besoins de Communs pour faire ces calculs. - Réaction de D. Bolhinger: attention au fait qu'il n'y a pas que l'impact carbone à prendre en compte. Ce n'est qu'un indicateur parmi d'autres. Voir les niveaux de pollution sur certains usages de l'énergie (bois par ex.). - (Question salle): différence entre le net et le brut sur l'artificialisation des sols ? - réponse de Hervé Bellimaz (président de la FNE) - en brut: plus d'artificialisation du tout - en net: si artificialisation quelque part, on désartificialise ailleurs - L'immensité, l'ensemble des actions permet de faire émerger une sobriété qui pourrait être un Commun - (Question de Frédéric Sultan): quelle est ton expérience de la coopération au sein des acteurs (en Hauts de France) ? - Les chercheurs sont très importants pour documenter, aider / faire monter en compétence les associations/ collectivités sur le terrain - il n'y a pas d'élus en HdF dédiés sur ces questions de sobriété - C'est quoi un [SRADDET](https://fr.wikipedia.org/wiki/Sch%C3%A9ma_r%C3%A9gional_d%27am%C3%A9nagement,_de_d%C3%A9veloppement_durable_et_d%27%C3%A9galit%C3%A9_des_territoires) qui serait sobre ? La question n'est pas du tout travaillée. - Il faut aussi arrêter de considérer que les citoyens et membres d'association sont des "bénévoles", ce sont des experts sur leurs sujets - Un des gros leviers pour faire avancer la sobriété en France, c'est créer des alliances avec des sphéres de débats - Réaction de [Sylvie Lacassagne](https://energy-cities.eu/fr/staff/s-lacassagne/) ([Energicities](https://energy-cities.eu)) : Partage de ressources, voir la bibliothèque de l'ADEME. Notamment le document ["Politiques territoriales de sobriété"](https://librairie.ademe.fr/consommer-autrement/4997-politiques-territoriales-de-sobriete.html#/44-type_de_produit-format_electronique) - (Question salle - travaille dans une collectivité) : 2 Questions. Comment concilier réindustrialisation, sobriété, préservation etc. ? Est-ce que dans la recherche privé on peut "technologiquement" atteindre les réductions proposées (37% de réduction) ? Est-ce que les hypothèses de réduction d'énergie collent avec les tendances historiques ? - Sur la 1ère question : Franchement c'est impossible de répondre simplement. - en relocalisant des activités, on réimporte des émissions environnementales, du carbone et cela impacte les sols. - ce serait intéressant de refaire de la planification. - Sur la deuxième question : à technologies constantes (sans intégrer la question low-tech car pas assez de littérature sur le sujet), l'effet rebond n'est souvent pas pris en conmpte même si c'est bien connu des sociologues. - programme de l'Ademe HdF: est-ce que des smarts buiding nécessitent des smart users ? Constat que les consommations de ces smart building ne changent pas car les usages augmentent. (Une étude est en cours avec Virage énergie et l'Université Catholique de Lille, voir les résultats dans 2 ans) - Rebondissement du président de la FNE: on est au lancement du programme, il y aura d'autres éléments au fur et à mesure du programme. Un des problèmes est que les ingénieurs en formation qui vont en entreprises classiques (qui ne sont pas intéressés par ces problèmes) sont concernés malgré tout. ## Les Communs **Intervention de ++Frédéric Sultan et Monica Garriga++ : Transition par les communs, Agir ensemble** - [**Femprocommuns**](femprocomuns.coop) est une coopérative intégrale (Monica G.) - [**Remix the Commons**](remixthecommons.org) est un collectif qui propose des outils pour les communs (Frédéric S.) ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-lamyne-org/uploads/upload_17344a9788e2cc72e7861f2c78251c74.jpg) - **Définition des communs** - "Les communs commencent dans la famille. la cuisine, où se déroulent les productions et les reproductions et les énergies du jour se négocient entre les genres et entre les générations. C'est là que se prennent pour la première fois des décisions transcendentales dans la division des tâches, das la distribution des produits, dans la création du désir et dans les soins de santé". *De Linebaugh, Peter (2010), Some principles of the Commons Counterpunch* - Les communs sortent de la cuisine et se retrouvent un peu partout (ex : wikipedia, mobicoop, wifi partagé (action populaire)) - On peut décrire l'économie dans 3 grands mécanismes : - Le marché - on paye et on utilise - la redistribution - on paye dans un pot commun qui est redistribué - l'entraide - pas d'échange monétaire - organisation collective et solidaire (et pas extractiviste) au service de la communauté et pour sa préservation = des communs (c'est une définition "vulgaire" au sens non travaillé par des chercheurs) ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-lamyne-org/uploads/upload_17a4b0ed1a7d90758ca49faffe246122.jpg) - Les sciences nous aident à (re)penser - "Le point Commun de recherche, c'est de questionner le rapport entre **propriété et usage** et la place de l'**auto-organisation** par les acteurs eux-mêmes pour faire face à leurs besoins" - Beaucoup de travaux se passent : Bollier & al., Judith xxx (juristes en France), ... - Mécanismes sont mis en place pour, juridiquement, accéder à ces ressources (batis, alimentation, ....) sous des formes de Communs. Question de Comment ces communs peuvent faire infrastructure sur un territoire. - Les Communs dans la recherche - Elinor Ostrom (prix Nobel d'économie en 2009) - [8 principes fondamentaux identifiés pour faire fonctionner le Communs](https://wiki.remixthecommons.org/index.php/R%C3%A9sum%C3%A9_des_8_principes_d'E._Ostrom) - des limites nettement définies des ressources et des individus qui y ont accès (qui permettent une exclusion des entités externes ou malvenues) - des règles bien adaptées aux besoins et conditions locales et conformes aux objectifs des individus rassemblés - un système permettant aux individus de participer régulièrement à la définition et à la modification des règles (faisceau de droits accordés aux personnes concernées) - une gouvernance effective et redevable à la communauté vis-à-vis des appropriateurs - un système gradué de sanction pour des appropriations de ressources qui violent les règles de la communauté - un système peu coûteux de résolution des conflits - une auto détermination reconnue des autorité extérieures - S'il y a lieu, une organisation à plusieurs niveaux de projet qui prend toujours pour base ces bassins de ressources communes. ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-lamyne-org/uploads/upload_a3faeaca67de8a330eb502d7540abe0a.png) **Comment mettre cela en place sur un territoire?** - changement de gouvernement à Barcelone - il y avait un écosystème des Communs pré-existant - L'impulsion de la Comunificadora-Barcelona - 5 phases depuis 2016 - Exemple de Red Movilidad (coopérative de Mobilité) - Ex. dans l'Alimentation avec un lien avec Open Food Network - Projet qui n'a pas réussit à exister : Textil'ESS - Programme en 3 itérations 1. pilier des compétences 2. pilier de mobilisation des ressources 3. pilier des relations de production - Rendre visible - soutenir les filières (sessions collectives, cartographie, exploration sectorielle, activation...) - Monter en compétence - cadre conceptuels et outils (modèle des 5 piliers des Communs) - Connaissance ouverte - Ce qui paraît important : les Communs ne semblent pas isolables de l'histoire - besoin d'une approche qui soit éco-systémique - Transition par les communs (les défis) - défi 1 : besoin d'un travail de cartographie des acteurs locaux pour créer un écosystème (mais une carte n'est pas la seule manière de faire) - défi 2 : comment s'assurer que les acteurs vont acquérir les compétences - défi 3 : comment développer des infrastructures/ des biotopes pour relier ces communs (acheminement de l'alimentaire par ex. sans passer directement par un système de marché, possibilité d'inclure des aspects environnementaux). Cela inclut aussi les infrastructures immatérielles. - Ce qui est nécessaire pour xxx **Questions** : - (Question facilitateur) : Si on veut se lancer dans cette démarche des communs, quelle est la première étape ? - Il s'agit d'aller vers les autres, voir à quels endroits les gens fabriquent leur solidarité et rendre visible ces initiatives. - (Question de Ludovic Martin (These sur l'action publique et comment intégrer les Communs territoriaux dans les institutions, travail avec une Communauté de Communes volontariste (Cluny, voir [présentation des doctorants en bas de page](https://www.laburba.com/evenements/evenements/5038ab3672be7c55664f86f1b8aeea6e/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1840&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&tx_news_pi1%5Bday%5D=25&tx_news_pi1%5Bmonth%5D=10&tx_news_pi1%5Byear%5D=2021))) Question de l'argent pour faire ? Pour sortir de la profession du faire ensemble? - Besoin d'avoir des activités soutenables, ce qu'on essaie d'éviter c'est que l'agrent vienne de l'administration public (par exemple à travers des contributions périodiques). Idée de donner un guide qui permet de se développer. Aussi, les politiques publiques investissent de l'argent et il n'y a pas de raison qu'on investissent pas dans les communs. On sait aujourd'hui que les communs se développent dans les interstices délaissés. Donc faire commun est différent/ pas nécessairement se mettre en dehors des systèmes. Par exemple, cela peut être de réorienter des fonds publiques vers les communs. - Réaction : oui mais on finit toujours pas retomber sur la vente et l'idée de profit. - Réponse : Avec les communs on retrouve des pratiques différentes avec des outils différents. Un élément intéressant, c'est la connaissance ouverte qui permet d'éliminer la logique de concurrence du marché. Le problème n'est pas nécessairement la monnaie en tant que telle mais la monétarisation (et la financiarisation). Parler de Communs ne veut pas dire que l'on ne parle pas d'argent, de pouvoir,... ce sont des sujets qu'il est nécessaire d'aborder, ce n'est pas simple. - (Question de Dominique Marie): il y a des risques d'appropriation massif de terres agricoles, de forêts par des grands groupes ou par la Chine. Des terres qui seront non réappropriables économiquement, même par des collectivités. Elinor O. met en premier dans les 8 points : les ressources. Y a t'il des travaux qui étudient les problèmes liés aux ressources, notamment l'eau ? - Non, il n'y a pas de projet sur la municipalisation de l'eau - Cette logique peut s'appliquer à différents cadres. L'enjeux de préservation des ressources est important mais c'est la manièr loi Anti-gaspillage et économie circulaire (dite loi AGEC)e de fédérer qui est décrite par les Communs. - Réaction 1 : sur la question des ressources, cela part des individus. - Réaction 2 : l'intérêt c'est qu'on parte de la puissance publique, d'entreprise, on dégrossit, on est sur des notions générales et après il faut y aller. - Hervé (FNE) : Plusieurs choses, on réagit sur le mot commun comme on peut réagir sur le mot propriété. Pour mon compte, il ne s'agit pas d'aller sur des mots aussi court que ça. La définition donnée pour les communs me va très bien et tout le monde va l'interpréter et réagir à sa manière. Au départ, ma réaction était de penser cela une forme d'assistance à maitrise à l'ouvrage (AMO). J'ai retenu que vous naissiez (?) sur ce qui est en train de naître aussi. Pour vous donner une idée, il y a un cluster qui s'est créé dans tel ville et face à la situation, ce qui compte c'est de faire et de soutenir! Par rapport au commun, le mot si on ne l'habite pas cela ne rimera à rien. J'aimerais établir un lexique des mots à utiliser sur le territoire. - (Question Alexandre Gaultier - coordinateur PRC viabilité low-tech) : est-ce que les outils (catalans) présentés sont traduits ? - Non, c'est à faire. les outils sont sur wikimedia.commons et sur Arxiv. C'est ré-utilisable. N'hésitez pas à nous contacter pour réaliser ce travail ensemble. - Nous sommes venus ici pour expliquer ce que sont les Communs. Il y a des expériences qui sont là pour gérer des ressources naturelles en Commun (Acqua Bene Comune par ex.). - (Question) Quelle est la différence avec une régie communale de l'eau ? C'est monnaie courante et je suis perdu autour de ces no loi Anti-gaspillage et économie circulaire (dite loi AGEC)tions. ## Low-tech : Substitution ou complément aux technologies actuelles ? **Intervention de ++Dominique Bollinger++, professeur de génie de l'Environnement à l'EPFL** loi Anti-gaspillage et économie circulaire (dite loi AGEC) ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-lamyne-org/uploads/upload_7594c010cf8e9257fd346dfe334a3877.png) - Exemple de low-tech en introduction : Solar tour qui fait des tournées d'europe avec un ampli solaire - Logique du "ou" ou du "Et" ? Est-ce une substitution ou un complément ? - Dans l'environnement c'est la logique du "Et" - Qui doit bouger ? les individus, les collectivités, les entreprises ? un peu tout le monde ? - Petit sondage : qu'est-ce que les low-tech ? (résultats affichés en direct sur l'écran) - Mais d'où viennent les low-tech ? 1/ - Théorie du Donnut (les limites planétaires) montre qu'il y a plus que le carbone et les émissions de CO2 comme indicateurs - Mais d'où viennent les low-tech ? 2/ - Société thermo-industrielle + sacro sainte croissance - Triple impasse: - ressources (même les ressources dites renouvelables sont une forme d'impasse si on les utilise de trop) - les pollutions - la consommation de l'espace (les zoonoses par ex.) - Les low-tech = s'opposer à la posture extractiviste du High-tech mais pas nécessairement au high-tech en tant que tel. - Transition / transformation / basculement - anticiper ou se préparrer à s'adapter ? - il est encore temps de faire quelque chose pour que cela ne soit pas pire que ce que cela va déjà être <a title="Arthur Keller et Emilien Bournigal, CC BY-SA 4.0 &lt;https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0&gt;, via Wikimedia Commons" href="https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Infographie_low-tech.jpg"><img width="512" alt="Infographie low-tech" src="https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/eb/Infographie_low-tech.jpg/512px-Infographie_low-tech.jpg"></a> ***Source**: Arthur Keller et Emilien Bournigal, CC BY-SA 4.0 <https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0>, via Wikimedia Commons* - Je préfère parler DES low-tech plutôt que de LA LOW-TECH - C'est un ensemble de techniques - Plusieurs définitions - Présentation de la vision du Low-tech Lab : 3 termes, utile, accessible, durable -> **simpliste** - 3 dimensions et 9 items (voir [le schéma de Arthur Keller et Emilien Bournigal](https://fr.wikipedia.org/wiki/Low-tech)) : empouvoirement, reliance, simplification - voir [la documentation](https://www.lafabriqueecologique.fr/vers-des-technologies-sobres-et-resilientes-pourquoi-et-comment-developper-linnovation-low-tech/) de la fabrique écologique ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-lamyne-org/uploads/upload_94f364ee7febae341f7271c4970b14ce.png) - Low-tech n'est pas no tech - Il y a une différence aussi avec l'Innovation frugale (moins de cout) alors que le low-tech est une innovation sous contrainte de ressources (se pose la question des ressources utilisées) ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-lamyne-org/uploads/upload_17db9a1ca648b33c59385e6097d3e25a.png) - Des concepts et des critères à évaluer pour éprouver les low-tech : les 4R (Renoncer, Réduire, Réutiliser, Recycler), autres ? - voir le roman de Callenbach [Ecotopia](https://www.babelio.com/livres/Callenbach-cotopia/1079051) (imaginaire low-tech) : dans ce roman, pour mettre un produit sur le marché, il y a un panel de citoyens tirés au sort qui posent des questions et valident ou pas. ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-lamyne-org/uploads/upload_0dbb8a32930c508f3369b7532593a6a2.png) - Exemple de comparaison/ [méthode d'évaluation](https://cloud.apala.fr/index.php/s/IndicateursLow-Tech) existante sur une machine à café (Apala) - *Licence des images et du document inconnue* ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-lamyne-org/uploads/upload_adc0411cc8feb0a37ada07510868db71.png) ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-lamyne-org/uploads/upload_b2662abecd0ffed4c913f8681f49567f.png) ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-lamyne-org/uploads/upload_0aa0cb799b02485fd304393241294bdf.png) - Pratiques des repairs cafe (voir ce qu'il y a en BFC) - Un exemple d'outil low-tech, la [Regenbox](https://fr.ulule.com/regenbox/) : un travail de mes étudiants pour faire une analyse de cycle de vie de la Regenbox. Est-ce que l'énergie économisée avec la recharge compense les matériaux et la fabrication de la regenbox ? oui. - Plusieurs technologies existantes : Stockage des énergies intermittentes (air comprimé, compression à percussion, génératrice pelton pour récupérer), Micro-pompage turbinage urbain - Présentation du projet d'immeuble coopérative Soubeyran 7 (Genêve) - 38 appartements - 2 coopératives - locaux partagés (salle de jeu, salle de reception, buanderie) - frigidaires, économat communs (pour les produits ménagers et éviter d'utiliser des produits chimiques) - mobilité douce et partagé - Phytoépuration in-situ à l'aide d'un filtre à paille (voir la vidéo de description) - Les 7 commandements des basses technologies (xxxx) - Les enjeux et philosophie des techniques (xxxx) - Un verrou à lever : rendre plus simple et accompagner les expérimentations. Il faut faciliter les démarches administratives (par ex. pour l'installation de filtres biologiques pour le traitements de l'eau) **Questions** ## Conclusion *Prise de notes incomplètes* loi Anti-gaspillage et économie circulaire (dite loi AGEC) ++FNE++ - Dominique Bollinger a parlé de batiments collectifs et le lien avec le Commun est à faire, il n'est pas loin. ------------------------------------- **Questions à poser par Alexandre et Emmanuel** (si possible) - Comment déterminer les usages vitaux ? quels modèles utilisés ? Maxneef ? - Reconversion des autoroutes/ infrastructures/ communs négatifs mais en quoi ? - Culte de la vitesse : oui, mais nous sommes tous immergés dans une société avec ces obligations/ contraintes qui contraignent certains usages (voiture individuelle, respects d'horaires pas compatible avec une démarche sobre - Est-ce qu'il y a des exemples pour chacune des actions ? Est-ce qu'il y a des acteurs qui sont capable de mettre en place ces actions ? Dimensionnement ? - Hiérarchisation en terme d'impact environnemental/social/ économique des différents propositions ? - Question de la thèse de Proudhon sur la propriété. - Mouvement villes en transition ? - Atba, comment vous avez choisi les solutions présentées ? --- Proposition de licence, par les rédacteurs, pour le partage de ce document. - Emmanuel L.: ok pour moi - Alexandre G.: ok pour moi **<a rel="license" href="http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/"> licence CC-BY-SA 4.0 International</a>** <a rel="license" href="http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/"><img alt="Licence Creative Commons" style="border-width:0" src="https://mirrors.creativecommons.org/presskit/buttons/80x15/png/by-sa.png" /></a><br />