598 views
 owned this note
<i class="fa fa-tag"></i> Rennes <i class="fa fa-clock-o"></i> 18-01-2018 ###### tags: `DAISEE` `bootcamp` `Rennes` # [DAISEE] [Bootcamp à Rennes](frama.link/imtdaisee) (18/01/2018) co-organisé avec le LabFab, le Biome et Acklio ![Xavier Coadic, CC-BY-SA](/uploads/upload_69760423025f96dd79f14455da0b384c.jpg) :::warning * [Canal de conversation (forum DAISEE)](https://chat.daisee.org/group/acklio) * [Forum LabFab pour **garder contact**](http://discourse.labfab.fr) * Hashtag (Twitter) : #InternetOfEnergy * [Meetup du Jeudi soir aux Milles Potes](https://www.meetup.com/fr-FR/DAISEE/events/246863000/) ::: :::danger Pour la prise de notes écrites, voir la [section 3 de ce document](https://pad.lamyne.org/201801_BootCampRennes?both#3-prise-de-notes-écrites). Licence CC-BY-SA 4.0. ::: :::success Pour le suivi par visioconférence de la matinée : * https://www.pscp.tv/w/1mnGerRYZgnJX * https://www.pscp.tv/w/1DXGyEvLlkWGM * https://www.pscp.tv/w/1jMKgdLrmDlGL ::: ## 0- À propos du document Ce document décrit la préparation d'une [journée à Rennes le 18 Janvier 2018 sur les "Internets des Énergies"](https://www.eventbrite.fr/e/billets-workshop-daisee-labfab-acklio-41866428615). Elle est co-organisée par le LabFab de Rennes, les contributeurs du programme de recherche DAISEE (co-produit par la MYNE et/ou Cellabz), le Biome et Acklio. En ligne de mire : l'expérimentation de DAISEE (smart grid + régie de données) sur le campus de Kerlann. :::info **++Où++** : Incubateur Institut Mines **[Telecom -2B RUE DE LA CHATAIGNERAIE - 35510 CESSON SEVIGNE](https://www.openstreetmap.org/#map=17/48.12024/-1.62979)** - 50 places + wifi/LoRa + café. Contact : Marianne Laurent. ::: ## 1- Contributeurs.trices * Matthieu Brient (Acklio) * Xavier Coadic (DIASEE − Le Biome) * Romain Chefdor (LabFab) * Norbert Friant (Rennes) * Nicolas Loubet (Cellabz) * Rieul Técher (la MYNE) * Déborah Thebault (DAISEE) * Emmanuel Laurent (DAISEE) * Louis Villard (DAISEE) ## 2- Déroulé de la journée **9h : Accueil - Echanges café** **9h30 : Introduction de la journée** * Objectifs de la journée * LabFab étendu \& FabCity * Expérience Ambassad'Air (20 mn) **10h : Présentation de DAISEE** * Historique démarche * Challenges techniques * Expérience à Prats **11h : Présentation d’Acklio** * Challenges de l’Internet des Objets * Contraintes et potentialités des objets et réseaux * Solutions et standards (CoAP, SCHC) **12h : Pause déjeuner** **13h30 : [Visite Campus et OSV](http://www.labfab.fr/osv-vehicule-libre/)** **14h00 : Ateliers en groupe** * Data avec Manchester (2h) * Outils IoT d’Acklio (1h30) **17h 30 : Clôture de journée** * Convergence et perspectives **19h : Meetup convivial** * Rendez-vous aux Milles Potes. ## 3- Prise de notes écrites :::info Pour accéder plus rapidement à ce document (licence CC-BY-SA) : frama.link/imtdaisee ::: ### 3.0- ++Rapide tour de présence++ > Nous pouvons récupérer la liste exhaustive des présent.e.s avec @Romain. ~ 25 personnes (Simon d'Etalab, un doctorant, la division open data de Manchester, des membres du LabFab, quelqu'un d'Enedis, des acteurs de [CGI](http://www.cgi-recrute.fr/implantation/rennes), un enseignant-chercheur de l'IMT Atlantique, des personnes de la société d'Acklio, le porteur du projet d'Ambassad'Air, etc.). ### 3.1- ++Présentation d'[Ambassad'Air](http://www.wiki-rennes.fr/Ambassad%27Air)++ :::info ![](/uploads/upload_11b9790137e9b6345f5c5955ca42f0ad.jpg) ![](/uploads/upload_fdd3114210e82f8e36459646a9e3ef41.jpg) ![](/uploads/upload_e4e32582f2a069c78222bdb81486d016.jpg) ![](/uploads/upload_a4e8f514dd6800664971456df5d3e1ab.jpg) ![](/uploads/upload_5311b7242337a27bda07759180a9e96d.jpg) ![](/uploads/upload_1c5a01d78fa281c32a10e72c343a7588.jpg) ![](/uploads/upload_cf878c2c0e8db8505b007b4813b58b66.jpg) ![](/uploads/upload_f694739da189cb8d515ed982043adb5d.jpg) ::: :::success Un des hackactons Rennais qui a aidé Ambassad'air en 2017 : Documentation [NCC Rennes](http://movilab.org/index.php?title=Recette_frugale_d%27hackathon_citoyen_open_source:_en_32_jours_et_sans_budget) ::: Retour de Jacques le Letty de la [Maison de la consommation et de l'Environnement](https://www.mce-info.org/). MCE : association engagée dans la pédagogie les impacts environnementaux des activités humaines. ++Historique++: projet né d'un litige juridique car Rennes avait des problèmes de qualité de l'air. La "pression européenne" a fait émerger ce projet. Le passage d'élus de la métropole de Rennes à Barcelone a permis de découvrir le projet [SmartCitizen](http://smartcitizen.me) et a fait déclencheur pour Ambassad'air ++Objectif central++: développer une expertise citoyenne sur la question de la pollution de l'air avec un volet d'accompagnement à la l'appropriation de l'open source, de l'open data. La démarche est portée officiellement par le service santé (puis partie numérique). Appui du [Gpe des Utilisateurs de Logiciels et œuvres Libres d'Ille-et-Vilaine et Environs de Rennes](http://gulliver.eu.org/). ++Capteur utilisé pour la collecte de données++ : Air Beam (Habitat Map NGO) : open source avec possibilité d'exporter les données et à un coût raisonnable (250¤). Cpateur mobilie utilisable par les cyclistes. 10h d'autonomie. Produit un fichier .csv "mal structuré" avec problématiques d'anonymisation des données. Connexion Bluetooth pour envoi de la donnée atmosphérique. ++Quartiers concernés++ : Villejean, Le Blone, Brequigny... Appétence de citoyéns conenctés, de personnes malades et de cyclistes. Renouvellement des volontaires entre l'année 1 et l'année 2. 15 capteurs en année 1, une trentaine à venir. Des sites pollués à Rennes ont pu être identifiés. Ici les données représebtées provenant d'AirBreizh (depuis le projet ils ouvrent un peu plus leurs données). Pour leur suivi de la pollution atmosphérique à Rennes : [voir cette page](https://grafana.kabano.net/dashboard/db/pollution-atmospherique-rennes?orgId=2&refresh=1h). Ce qui permet d'avoir un comparatif, ici "fermé", avec ambassad'air en open data ![](/uploads/upload_9c573b4f07253995339665679b295f6c.jpg) Choix de ne pas proposer de protocole de collecte car il y a une diversité de contributeurs / usagers (des personnes âgées sont venues participer). Limite : pas de possibilité d'exploiter les données. Conseil : préciser si la prise de mesure a été effectuée à pied, à vélo, à la fenêtre. L'expérience est documentée sur le wiki métropolitain, [WikiRennes](http://www.wiki-rennes.fr/Ambassad'Air) et sur le site [Gulliver : air](http://gulliver.eu.org/?do=search&id=air) Partenariat avec l'Univ. Rennes 2, la Maison de Quartier (boîtier)... Communautés soeur : projet IncluenceAir à Bruxelles, à Eastbourn (@EastbournAir). Contact : ambassadair@mce-info.org Suggestion d'utilisation : [placer des éléments dépollueurs aux endroits critiques inévitables](https://sciencepost.fr/2017/07/mur-vegetal-de-pollution-source-nutritive). :::info ++Bilan++ - Rennes n'est plus en infraction depuis 2015 pour les taux de NO2 (norme européenne) - Le capteur suffit à avoir une réponse mais la plateforme mérite d'être améliorée - Beaucoup de réserves sur l'impact réel faute de protocole au début. Accent mis sur la sensibilisation des citoyens (avant de fermer tel ou tel boulevard à la circulation) - Re-structuration des flux de décision et des liens avec les collectivités territoriales - Interrogation sur l'utilisation de la donnée : interprétation, réappropriation, fiabilité ::: ### 3.2- ++Présentation de DAISEE++ #### ++Propos de Rieul Techer++ :::info ++Document++ (licence CC-BY-SA & Peer Production) : https://frama.link/daisee-rennes2018 ++GitHub++ : https://github.com/DAISEE ++Tuto Prototype v0.2++ : https://github.com/DAISEE/Prototypes/wiki ::: ++Questionnement de base++ : "Comment survivre à l'Anthropocène ?" Limites dans l'infrastructure actuelle : l'organisation des infrastructures énergétiques ne sont plus soutenables (croissance de la consommation énergétique à l'horizon 2030 - voir https://www.w3.org/community/wwca). Les infrastructures électriques sont aujourd'hui pensées en circuit interopérables, hybrides et décentralisés (par exemple, les voitures Tesla servent de batterie pour le réseau). Tout l'enjeu est aujourd'hui de rendre intéropérables les circuits énergétiques, dans un contexte où les infrastructures informatiques et de télécommunications sont de plus en plus interdépendants. DAISEE est un programme de recherche qui vise à définir l'énergie comme un commun (gouvernance partagée). DAISEE vise à rendre intéropérable les réseaux et circuits de productions, distributions et consommations énergétiques, avec une multiplicité d'acteurs. Explorés avec DAISEE : (1) Les internets de l'énergie (2) L'énergie comme un commun. Expérimentation de DAISEE à Prats de Mollo avec la régie électrique municipale ([voir](https://www.facebook.com/CallMeDAISEE/videos/2055914264682441)). #### ++Propos de Xavier Coadic++ :::info ++Document++ (licence CC-BY-SA 4.0) : https://cloud.lamyne.org/s/fFvhDe78Jg8Hj9x ++Slides++ : speakerdeck.com/xavcc/workshop-daisee-internets-of-energy-rennes-2018 ::: Expérimentations sur Rennes portées par @Xavier, contributeur actif de DAISEE. Axe : visualisation de données en ville et bactéries des sols au service de l'énergie Shuttle Radar Topography (NASA) : cartoo topographique de la Terre. Base de données mis en acces libre sur les serveurs de la NASA. Topographie exploitée par OpenStreetMap. Les données de relief permettent de connaître la consommation d'énergie d'un transport / trajet. Le sol est une réserve de biodiversité mais aussi d'énergie (pour l'instant "inexploitée"). Colonne avec de la terre prélevée sur 2 sites sur Rennes (Apigné + Prairie Saint Martin) + cartes Rasperry3. Mesure de l'activité gazeuse, bactérienne et électrique. Objectifs : interrogation du rapport à l'énergie, amélioration de l'analyse des données à un niveau très fin, etc. Echange de données via Ethereum : 3 noeuds sur des colonnes de terre ont communiqué Les problématiques de gouvernance ont pris un an. Les problématiques technologiques (minage, arrêt du minage, faut-il garder du rasperry3, etc.) ont pris une semaine. Travail avec le Collectif "[Indien dans la ville](http://idlv.co/)" pour intégrer les données topographiques et la circulation de l'énergie à leur vision artistique. But : toucher plus de population. ### 3.3- ++Présentation d'[Acklio](http://www.ackl.io/)++ :::info ++Document++ (Alexander Pelov, copyright Aclkio) : https://www.evernote.com/l/ADhqW8qhGQVH7awaGS0fRbrEuPw39iyU5z8 ::: [Telecom Bretagne](https://www.imt-atlantique.fr/) a des expertises en cybersecurité, protocoles, capteurs... Acklio s'inscrit dans la continuité des travaux de cet établissement d'enseignement et de recherche. Acklio est le fruit de plus de 20 ans de recherche R&D avec 15 projets nationaux et internationaux et pas moins de 13 thèses de doctorat toutes liées au monde de l’internet (sécurité, architecture, routage, standard, protocol, énergie…). Spécialisée dans les logiciels à destination des opérateurs télécoms, des équipementiers et des intégrateurs systèmes, sa technologie innovante est en cours de standardisation au sein des instances internationales de normalisation de l’internet (IETF). ++Constat++ : [LORA]((https://fr.wikipedia.org/wiki/LoRaWAN)) est une 'super techno'... mais il est difficile pour des non ingénieurs de l'utiliser. Il est impossible que l'usage dépende d'une expertise en cloud computing et télécom. Beaucoup de technologies existent dans l'IoT (Sigfox, LoRa, 5G, ...) mais aujourd'hui, suivant les projections faites en 2014 par IDC (lien de l'étude?), seulement 1% à 10% des projections sont justes (projection de 2014 pour 2016-2017). Il n'y a que 0.03 milliards d'objets connectés. <center> ![](/uploads/upload_5a56bf092a653884e18ecea707b00257.jpg) </center> En l'état, aucune des ces solutions technologiques ne peuvent couvrir tous les uses cases. Pour sortir "du spaghetti de l'IoT" / "minitel des objets", Acklio développe une couche IP entre les services et les réseaux LPWAN. Problème : les réseaux LPWAN sont conçus pour des volumes de données réduits, là où Internet permet d'échanger des données volumineuses. Innovation clé : Static Context Header Compression "Chic" pour assurer le portage des fonctionnalités riches de l'Internet au monde LPWAN. L'en-tête 67 octets passe à 3 octets. SCHC assure une compression d'IPv6/UDP/CoAP et permet l'interopérabilité de ces réseaux LPWAN à l'Internet. ![Acklio full-IP stack, interoperability LPWAN](/uploads/upload_8b9b0322063654f608b6722262411b5d.png) Il est compliqué de mettre à jour le code des objets connectés (cf. le coût énergétique d'une mise à jour OTAA (over the air activation) ou de la nécessité d'intervenir à la main). Il est important de bien définir ce format d'en-tête. La compression se base sur un ensemble de règles. (voir détails: [LPWAN + IETF](https://datatracker.ietf.org/wg/lpwan/about/)) :::info ++Ressources autour d'Acklio++ + [video: LPWAN meeting session at IETF100 2017/11/13](https://www.youtube.com/watch?v=dicxJLwbXmo) + [2017 review: PoCs and new IoT open standard to come…](https://www.linkedin.com/pulse/world-premieres-several-pocs-new-iot-open-standard-come-brient-1/) + [LPWAN + IETF](https://datatracker.ietf.org/wg/lpwan/about/) ML : https://www.ietf.org/mailman/listinfo/lp-wan + [First IETF declaration & standard protocol](https://www.ietf.org/how/meetings/proceedings/) ::: ### 3.4- ++OSV de l'IMT Rennes++ ![Nicolas Loubet, CC-BY-SA 4.0](/uploads/upload_52a1abcf8282fcd06e8f590b674a4424.jpg) ![Nicolas Loubet, CC-BY-SA 4.0](/uploads/upload_c126b2ae4150f93982d7476c3923b0e6.jpg) ![Nicolas Loubet, CC-BY-SA 4.0](/uploads/upload_8c4b8f969f8efd7727f6e888e1578392.jpg) :::info ++Ressources autour d'OSV++ + GitHub repository for CampOSV : http://bootcamposv.github.io/bcosv/ + GitHub repository OSV in Rennes : https://github.com/telecombretagne/osv + Global wiki : http://elinux.org/OSVehicle + Forum OSVehicule :https://www.osvehicle.com/forums/ + Automotive => http://elinux.org/Category:Automotive + Forum du Labfab Rennes avec topic CampOSV : http://discourse.labfab.fr/ ::: ### 3.6- ++Workshop Open Data Manchester++ ![Nicolas Loubet, CC-BY-SA 40.](/uploads/upload_5abf510b635bfbe158a6834fb60723cc.jpg) :::info Leur slogan, leur logo et leurs stickers sont issus de l'histoire libriste, artistique et musicale de Manchester. 24 Hour Party People (titre original : Twenty Four Hour Party People) est un film britannique réalisé par Michael Winterbottom, sorti en 2002 ([source - Wikipedia](https://fr.wikipedia.org/wiki/24_Hour_Party_People)). ::: Site: http://www.opendatamanchester.org.uk. Founded by Open Data Institut: https://theodi.org ![Open Data Manchester](/uploads/upload_bc13bfac354fb806f19d0e5dce6920fc.jpg) ![Open Data Manchester](/uploads/upload_7563aec4a1f718c3593c47f3358b6cfa.jpg) 2010: data available for city and citizens. Sensor environement in an existing 8 floors building to make it efficient, adaptive. Low cost LoRa devices allow people to monitor and manage energy consumption. Project will utilize [the Things Network](https://www.thethingsnetwork.org). Measures: temp, humidity, occupancy... ++Question++: what information should be shared, which shouldn't, how ? (privacy/human issues). #### ++Groupe 1++ + Overview of tech being used for monitoring buildings – using as an ex. a pilot LoRaWAN sensor network being implemented in Manchester and programmes taking place in Rennes. + Can the sharing of sensor data help save money and make our cities more efficient and environmentally sustainable? What are the risks of sharing and how can they be mitigated against ? How can data be licensed as open data? Can we create a consent framework to allow data to be released ? :::warning What the **GAP** between **Raw data** (mostly Open) and **No data** (obviously Close) ? ::: #### ++Groupe 2++ ![](/uploads/upload_a185e61f708916a8dd9cb9c26285a81c.jpg) #### Faire un compte rendu à partir de l’atelier de travail « Knowable Building Framework » est un modèle d’ouverture et de partage de données issues de capteurs qui collectent des données au sein des bâtiments. L’atelier de travail à Rennes a eu lieu le 18 janvier 2018 avec la participation de 35 personnes ayant une forte appétence pour les sujets énergétiques, l’internet des objets (IoT), l’environnement et l’appropriation de la technologie par les citoyens. La rencontre s’est tenue à Telecom Bretagne (IMT Atlantique). La discussion s’est essentiellement focalisée sur deux volets : D’abord technologique – il a été question de chercher des types de capteurs déployés dans le projet pilote et les données créées - et d’autre part Humain - comment les données pourraient être utilisées pour induire un changement comportemental et les implications d’avoir réseau de capteurs dense dans un bâtiment. #### Technologie Le projet pilote « Knowable Buildings Framework » à Manchester est situé dans un espace de Co-working contenant plusieurs capteurs répartis sur un certain nombre d’étages. Les capteurs mesurent la température, l’humidité et les mouvements sur deux niveaux et sur un autre niveau, les capteurs incluent également la luminosité. Les capteurs sont discrets et sont alimentés par des batteries LoRaWAN (Long Range Wide Area Network) pour envoyer des données à la plateforme intelligente qui affiche les mesures sur un tableau de bord. Les informations peuvent ensuite être utilisées pour déterminer l’activité au sein du bâtiment et la manière dont les différentes zones sont utilisées. La variation des températures au fil du temps permet d’être en mesure d’adapter le chauffage afin que ce dernier soit plus en adéquation avec l’occupation de l’espace. Les informations relatives à l’humidité dans les espaces peuvent être utilisées pour identifier des problèmes sous-jacents tels que des problèmes de ventilation ou d’humidité. Les modules de capteurs de lumière peuvent être utilisées pour détecter une présence afin d’éclairer la pièce. #### L’emplacement des capteurs Le placement des capteurs dans le bâtiment est basé sur le besoin pour le système de collecter de manière optimale les données. Les espaces au niveau des étages, les zones d’entrée et les espaces de réunion sont couvertes pour les besoins de l’expérimentation. Point important, les capteurs sont placés dans ce que l’on pourrait considérer comme des espaces communs, c’est à dire les espaces qui appartiennent et sont exploitées par l’opérateur pour le bénéfice de tous les locataires et utilisateurs du bâtiment. Les zones où les locataires avaient un accès exclusif ont été exclues. #### Aperçu préliminaire issu du réseau Un petit nombre de capteurs ont déjà été installés et nous pouvons voir à partir de l’interface en ligne que des données utiles ont déjà été créées. Même à ce stade, nous pouvons voir comment fonctionne le bâtiment en l’espace de quelques jours. Nous pouvons voir les variations de température du système de chauffage, les zones avec un décalage thermique et les zones qui sont plus humides que d’autres. Au fur et à mesure que le réseau de capteurs se densifie, nous pouvons voir comment différentes zones sont utilisées, offrant la possibilité de chauffer certaines zones en fonction de la demande. Tout cela semble très positif d’un point de vue « mécanique » de la gestion du bâtiment, mais nous pouvons déjà constater que les bâtiments ne fonctionnent pas isolément des personnes qui y habitent et qui y travaillent. A ce stade précoce, nous pouvons voir comment certaines pièces et zones sont utilisées plus souvent que d’autres. Nous pouvons commencer à déduire des modèles d’activité et de comportement d’un petit groupe de personnes qui exploitent le bâtiment. Pendant la journée, le bâtiment est inondé d’activités qui créent un certain anonymat, mais en dehors des heures d’ouverture, les zones sont nettoyées, le personnel de sécurité vérifie les espaces et ceux-ci apparaissent comme des événements déclencheurs isolés dans le bâtiment. Il ne faut pas faire un gros effort d’imagination pour se rendre compte qu’une plateforme d’optimisation des bâtiments pourrait également être utilisée comme un instrument de surveillance. #### Discussion Le groupe a été largement d’accord pour dire que la création de données ouvertes à partir des capteurs a été une bonne chose, surtout si elle pouvait être utilisée pour comparer les bâtiments et permettre une meilleure compréhension du comportement des bâtiments de différents types. La propriété des données était considérée comme importante. Qui est le propriétaire de ces données - le propriétaire du bâtiment ou les personnes qui habitent ou travaillent dans le bâtiment - Il a été souligné qu’il existe une relation entre la propriété des données et le pouvoir que les personnes ont dans l’espace. Ainsi, si vous êtes propriétaire d’un bâtiment, vous avez plus de chances de penser que les données que vous collectez vous appartiennent, car il s’agit de votre bâtiment et d’un espace privé, même si certaines de ces données peuvent être utilisées pour identifier des individus. De manière analogue aux caméras de surveillance dans la mesure où les personnes se soucient peu de la manière dont la vidéo est stockée ou avec qui elle est partagée, dans les bâtiments, les personnes ont généralement peu de choses à dire ou à savoir sur le fonctionnement des systèmes. L’identification des besoins est vraiment importante avec la création d’un réseau de capteurs pour éviter que les initiatives soient sujettes à une mauvaise application avec pour conséquence, la création de données inutilisables. Il y a aussi une tendance à trop recueillir de données ou à collecter le mauvais type de données. Il a été suggéré que les règlements RGPD à venir pourraient avoir une incidence sur la façon dont les données sont collectées dans les bâtiments et les espaces publics. Une critique du projet pilote « Knowable Building Framework » à Manchester est que la mise en œuvre a été entreprise avec juste le consentement des gestionnaires de l’immeuble qui peuvent voir un avantage tangible sur le fonctionnement du bâtiment. Ces derniers n’ont cependant pas pris la peine de recueillir l’avis des occupants du bâtiment. Le groupe a identifié que nous avons besoin d’examiner la manière dont nous construisons les réseaux de manière consensuelle, car cela serait précurseur de la construction du consentement. Un consensus suppose un certain nombre de choses qui pourraient potentiellement être difficile à mettre en place pour la mise en œuvre des réseaux de capteurs. Ils pourraient s’agir de : * La compréhension de l’objectif de l’environnement du capteur et de la façon dont les données seront utilisées. * La technologie et ce qu’elle mesure. * Des garanties pour que la technologie ne soit pas utilisée à mauvais escient. * La représentation des préoccupations si la technologie est dévoyée. * La compréhension du partage de données et des données ouvertes. Les données collectées à partir des capteurs dans leur forme brute sont riches en informations, mais le partage des données en tant que données ouvertes présente des risques. Il existe différents niveaux de granularité qui pourraient aider les propriétaires de données à partager des données, mais il faudrait prendre soin d’identifier le niveau approprié d’agrégation et d’anonymisation. Il y a un compromis entre l’utilité et la vie privée. Il y a eu une discussion sur la valeur des données créées et si elles pouvaient être utilisées comme une marchandise pour tirer des accords préférentiels pour les propriétaires de bâtiments. Cela pourrait avoir une sorte de levier en ce qui concerne les fournisseurs d’énergie et les assureurs du bâtiment. Il existe différentes catégories de parties prenantes dans le bâtiment et il est important que tout mécanisme de consentement les reconnaisse. Ces parties prenantes sont pleinement impliquées dans le bâtiment. Nous avons les propriétaires et les gestionnaires ; les occupants et utilisateurs et la maintenance et les opérationnels. Les données doivent être disponibles – ou au moins les renseignements dérivés des données afin que les occupants et les utilisateurs du bâtiment puissent comprendre par eux-mêmes comment fonctionne le bâtiment. Cela aiderait à démystifier la technologie et la rendrait moins menaçante, mais aiderait aussi les gens à modifier leurs propres comportements. La visualisation pourrait jouer un grand rôle dans ce processus, car une bonne visualisation et un bon design permettent la compréhension. En rendant les données disponibles, il est également possible d’exécuter des événements autour des données afin de créer de nouvelles façons de créer l’information et de la comprendre. Rennes a utilisé avec succès le format Data Remix (sous le format d’un hack event) pour relever un certain nombre de challenge et il est suggéré d’en faire un dans le futur en incluant les équipes de Rennes. ### 3.7- ++Workshop Acklio++ > Diaporama à récupérer auprès de @Matthieu (pour faciliter les transmissions). ++Pré-requis loficiels et matériel++ : atom.io (avec package `pymakr`) + node.js + PyCom LoPy. :::success LPWAN tech: 15 km de portée en zone rurale - 5 km en zone urbaine. 0.3 à 50 kbps ::: Un objet ne peut communiquer qu'1% du temps sur le réseau LORA afin de laisser la place aux autres objets. Bande 869.4 (réservée aux industriels). Avec SIGFOX, envoi d'un signal puissant (au dessus du bruit ambiant) sur une courte bande passante, alors que LPWAN fait de l'[UNB](https://www.m2comm.co/front-page/technology/wan-ultra-narrow-band-unb/). 300bit/s. 12 Bytes/msg (GPS+temp). Avec sigfox : 12 caractères par envoi (pas un de plus) Architecture : Devices --> Gateway --> Server --> App. Les devices ont un cycle de sommeil afin d'économiser de l'énergie. Dans le cadre de l'IoT, le serveur est le capteur (capteur de temp, etc.). Envoi d'une requête (GET temp). Besoin de connaitre l'adresse. 2 manières de se connecter en LoRa : ABP ou OTAA Arbitrage entre la taille du paquet et la fréquence d'envoi. :::info Github ex. for pycon https://github.com/ltn22/PLIDO Connect to object. Remplacer IP par com4. Pour obtenir l'adresse projet https://github.com/ltn22/PLIDO/blob/master/getEUI.py ``` $ getEUI.py ``` Pour un envoi simple puis un uplink ``` $ SimpleSend.py ``` Ou https://github.com/ltn22/PLIDO/blob/master/SendAndReceive.py ``` SendAndReceive.py ``` Puis ``` s.send('Hello LoRa') ``` Pour observer la remontée de données et les paquets. Pour les backend Acklio. ``` $ ssh your_name@user.ackl.io ``` Sur serveur, démarrez `simple.js` ou `SendAndReceive.js` selon ce que vous avez lancé. ::: Détails sur un l'Open Network Server [Brocaar](https://www.loraserver.io) : github.com/brocaar/loraserver (aux Pays-Bas). ### 3.8- ++Feedbacks et ressentis++ * Besoin de connaitre l'environnement de développement (pour l'atelier Acklio) en amont. * Bon temps pour l'expérimentation, les séquences étaient plutôt bien équilibrées. * Un des objectifs de la rencontre était d'élaborer un langage commun (à parfaire). * L'infrastructure centralisée (sur serveur) peut-être tendre vers un réseau distribué ?! * Nos collègues d'open data Manchester ont apprécié la journée et en part. la démarche 'Commons-based infrastructure' (qui rejoint leurs préoccupations éthiques). ## 4- Préparation en amont ### 4.1- Com' et annonce(s) #### ++Personnes contactées++ * Nicolas Viel (ENEDIS) - non dispo, intéressé * Cedric (DUNITER) - intéressé / à priori OK * Nicolas (DUNITER) - intéressé / à priori OK * [Philippe Coval](https://github.com/rzr) - présent sur la journée * [Julian Tait](https://www.thethingsnetwork.org/community/manchester/post/lets-have-a-lorawan-new-year) - présent sur la journée * Jacques Le Letty (MCE) : présent sur la journée #### ++Organisations ciblées++ * Linux savoir faire : from QC / BDI : Ronan Dollé * Enercoop : nicolas.debray @ bretagne.enercoop.fr * ZeroChain // EvolutionEnergie: [Fabien Imbault](https://www.ge.com/reports/vive-la-revolution-digitale-parisian-suburb-started-testing-renewable-energy-blockchain/) * LabFab étendu : Etrilab/EESAB - IRISA : bodin @ irisa.fr * ECO2MIX : gabriel.simeant @ RTE-FRANCE.com * Campus Beaulieu : patrice.bardel @ univ-rennes1.fr * Rennes Grid Kerlann : thierry.djahel @ schneider-electric.com #### ++[Journée](https://www.eventbrite.fr/e/billets-workshop-daisee-labfab-acklio-41866428615) (Eventbrite)++ :::warning 9h-17h30. Institut Mines Telecom (2B rue de la Chataigneraie - 35510 Cesson Sevigne) ::: Le 18 Janvier prochain, le LabFab de Rennes, Acklio, DAISEE et le Biome vous proposent une rencontre autour de l'énergie et des réseaux bas-débits. Cette journée sera l'occasion de découvrir les réseaux dits "LPWAN" au travers des innovations portées par Acklio, et, de découvrir le projet DAISEE, programme de recherche open-source sur l'énergie. * **[LabFab](http://labfab.fr)** Le LabFab étendu, composé de 12 lieux de fabrication numérique sur la métropole rennaise, vous propose un workshop autour du projet DAISEE. A l'origine développé dans les tiers-lieux lyonnais, ce projet peut être repris et adapté dans le cadre des LabFabs rennais. Surtout, ce projet peut stimuler l'écosystème local, et intéressé les communautés rennaises. * **[Acklio](www.ackl.io)** Acklio est le fruit de plus de 20 ans de recherche R\&D avec 15 projets nationaux et internationaux et pas moins de 13 thèses toutes liées au monde de l’internet (protocole, architecture, sécurité…). Spécialisés dans les technologies LPWAN (low-power wide-area networks), Acklio propose une technologie innovante de compression-décompression des messages afin de faciliter l’intégration de solutions IoT. Une innovation majeure qui permet d'assurer l’interopérabilité des technologies LoRaWAN, NB-IoT, Sigfox, et Wi-SUN... avec le monde IP. Cette journée est une opportunité pour découvrir les challenges, opportunités, de ces réseaux et technologies. * **[DAISEE](http://daisee.org)** DAISEE est un programme de recherche non-standard sur l’énergie comme commun. Ce programme est né du constat que les transitions (énergétique, écologiques, économiques, politiques, numériques, agricoles…) en tant que systèmes doivent se doter de cadres d’expérimentation permettant la résilience à l’incertain. Ce programme est développé et co-produit par le laboratoire citoyen la MYNE (Manufacture des Idées et Nouvelles Expérimentations), tiers-lieu d’expérimentation de modes de vie soutenables et dédié aux enjeux de transition écologique, et Cellabz, constructeur d’écosystèmes facilitant l'appropriation culturelle des technologies émergentes * **[Le BIOME](https://lebiome.github.io)** Le biomimétisme consiste à s'inspirer des innovations du vivant pour apporter des solutions aux défis sociétaux actuels et futurs. Imiter les formes, les matières, les systèmes éprouvés par 3,8 milliards d'années d'évolutions et fonctionnant sans produire de déchets, c'est faire du biomimétisme; cela consiste également s’évertuer à l'optimisation des flux d’informations, de matière et d'énergies. Le Biome propose et pousse le questionnement et la réapropriation des innovations du vivant, pour, par exemple, "repanser la ville". #### ++[Soirée](https://www.meetup.com/fr-FR/DAISEE/) (Meetup)++ :::warning 19h-21h. Bar Milles Potes (4 Boulevard de la Liberté, 35000 Rennes) ::: ### 4.2- Logistique (visiteurs) #### ++Transport++ Le déplacement est défrayé à de 500€ par le LabFab (la proposition de @Romain est que la MYNE fasse une facture de 500€ au LabFab ; les personnes gèrent pour eux avec la MYNE). :::info * 3 départs de Lyon le 17/01 > 2 à 13.40 (arrivée à 17.17), et 1 à 18.30 (arrivée à 22.30) = 3*40€ (120€) + 1 départ de Besançon le 17/01 à 09.56 (arrivée 17.17) = 77€ + 1 départ de Paris en voiture = 62€ environ * 3 retours de Nantes vers Lyon > 1 le 19/01 à 19.03 = 35€ et 2 le 20/01 à 18.03 arrivée à 23.24 = 60€ (155€) + 1 retour de Rennes vers Lyon le 19/01 à 7.39 (arrivée à 11.30) = 40€ + 1 retour de Nantes vers Paris en voiture = 73€ environ * **Total max d'environ 629 €** (le complément pourrait être pris en charge par DAISEE) ::: #### ++Logement++ @Sophie (Ricard) peut accueillir 4 personnes mercredi et jeudi (2 matelas 2 places à partager). ## 5- Convention de réciprocité :::info Les acteurs engagés dans cette "convention de réciprocité" s'engagnent à placer sous licence **Cretive Commons BY-SA 4.0** les productions éditoriales de la journée du 18/01. ::: ### ++LabFab / Rennes++ * Présentation FabCity @ Rennes / Gouvernance et expérimentation sur territoire * Défraiement (?) <=> retour d'exp. sur pratique Fabcity (gouvernance) et énergie/data... * Le budget 2018 étant voté, possibilité de soutenir un événement (modalités à définir)) ### ++Acklio++ * Compétences techniques (réseau, sécurisation, intégration) <=> nouvelles compétences (blockchain, gouvernance, données) + contribuer à un usecase innovant * Objectif : participer à un PoC avec quelques-un des acteurs présents sur la journée ### ++DAISEE / Le biome++ * Apport de compétences (Ethereum, gouvernance) & retour expérience (Prats) <=> Transport depuis Lyon + apport de compétences + mises en relation avec les acteurs locaux (réseaux/telecom/IoT, collectivité Rennes Métropoles, acteurs industriels) ## 6- Archives des échanges ### ++Novembre 2017++ * Hackathon Métromix * Solutions logicielles + LP Wan ([Docu](http://www.wiki-rennes.fr/M%C3%A9troMix\_2017)) * Résidence La MYNE, AV, Prats * Captation de données : OEM * Récolte de données : BUS * Affichage de données : MAP * Régie locale de données * Déploiement réseau local * [Data (temps-réel vs tendances)](https://frama.link/DtRCynj5) * Enjeux d'auto-herbergement * Sécurité des systèmes d'info ### 7- Quelques ressources utiles * [Article concernant les caracteristiques d'une tesla](http://leblogdedoczaius.over-blog.com/2017/04/batteries-des-vehicules-electriques-du-bon-et-du-moins-bon.html) --- Ce document est régi par les termes de la licence [Creative Commons CC-BY-SA 4.0](https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/) <img style="display: block; margin: 0 auto;" src="https://mirrors.creativecommons.org/presskit/buttons/88x31/png/by-sa.png" width="40%">